Articles

Les artistes

Image
«Les artistes figurent parmi les personnes les plus persévérantes et courageuses que l'on puisse trouver sur terre". En une année, ils vivent plus de situations difficiles et d'échecs que la plupart des gens dans toute une vie. Chaque jour, les artistes font face au défi financier d'être un travailleur autonome, au manque de respect, à l'incompréhension des gens qui pensent qu'ils devraient trouve un « vrai job », affronter leur propre peur de ne jamais plus travailler à nouveau. Chaque jour, ils doivent ignorer et dépasser l'idée que ce à quoi ils consacrent leur vie est peut-être une chimère. Chaque année qui passe, nombre d'entre eux regardent les personnes de leur âge franchir les étapes d'une vie normale : voiture, famille, maison et épargne. Mais ils restent fidèles à leurs rêves en dépit des sacrifices consentis. Pourquoi ? Parce que les artistes sont prêts à dédier leur vie entière pour faire naître ce moment – ce trait, ce rire, ce geste …

Le philosphe

Image
"Ce qui se trouve devant nous & ce qui se trouve derrière nous sont bien peu de chose au regard de ce qui se trouve à l'intérieur de nous. Quand nous faisons jaillir dans le monde ce qui se trouve en nous, des miracles se produisent."
Henry David Thoreau

Photographie : Mireille Cuche – Centre d’Art Mouthier-Haute-Pierre

Patience....

Image
“ La patience est un arbre dont la racine est amère et dont les fruits sont très doux” Proverbe Persan

En héritage…

Image
« Les occidentaux découvrent qu'il est essentiel d'honorer les ancêtres car ils font partie de nous Les honorer, cela peut signifier : les connaitre, les analyser, les accuser, les dissoudre, les remercier, les aimer... Pour finalement « voir le bouddha en chacun d'eux ». Vouloir se libérer de ses ancêtres parait illusoire et pathogène. En revanche chacun peut se lancer dans une entreprise fantastique : la réparation de leurs arbres. Nous pouvons soigner nos parents, nos grands-parents, nos arrière grands-parents depuis longtemps morts, combler les manques de leurs accomplissements”. « Nous pouvons réveiller le Bouddha en eux…! » A. Jadorowsky – La danse de la Réalité. En photo : ma famille paternelle au centre, Denis, le patriarche :  mon arrière-arrière grand-père, à droite, Joseph, mon arrière-grand-père…




La voie du dépouillement...

Image
Itsuo Tsuda – La voie du Dépouillement – Ecole de la respiration.
Un professeur d’arts martiaux, venait me voir lors des stages en province. Il avait des problèmes : il souffrait de vertiges. Il était obligé, avant de se présenter devant ses élèves, de se mettre une compresse froide sur la nuque pour être en état d’enseigner. “- Dites-moi, que dois-je faire ?
- Je ne suis pas qualifié professionnellement pour vous conseiller, je ne fais qu’officier le mouvement régénérateur. Mais si vous voulez venir à notre séance de mouvement ?”
J’avoue que sa réponse ma stupéfié.
“- Mais il faut que je parte en vacances maintenant;”
Et alors que voulait-il exactement ? Un remède miracle ? Une panacée extrême orientale ? Je n’en connaissais pas.
Il faut que je dorme. Il faut que je travaille. Il faut que je parte en vacances. On est écrasé par des tonnes de “il faut que”. On est pris dans l’engrenage social. On ne peut pas en sortir. Il y a partout des remèdes miracles. Ce n’est pas la peine de cherche…

Yan PEI-MING en résidence à Ornans…

Image
De mon départ de Paris, je n’ai gardé qu’un seul livre d’art est c’est celui de Yan PEI-MING. Et quelle chance puisque celui-ci va venir en résidence dans ma petite ville d’Ornans dans le cadre de la célébration du bi-centenaire de la naissance de Gustave Courbet.
Pour illustrer mon billet, série de Bouddhas que Yan PEI-MING réalise à partir de 1999 est un hommage explicite à la piété de sa mère et à la culture bouddhiste de son enfance (YPM est né dans un temple et, enfant et par esprit de rébellion, il peignait déjà des Bouddhas qu’il offrait aux différents membres de sa famille.)
Yan PEI-MING  Histoires de peinture, peintures d’Histoire & autres faits divers… L’Herne édition courants d’art

Toutes les couleurs du désert…!

Image
Un gros coup de coeur pour Georgia O’keeffe, dont le magazine AD n°149 propose un joli reportage sur le ranch où elle vécu les dernières années de sa vie. En 1940, s’éloignant peu à peu de New York et de son grand amour, la peintre Georgia O’Keeffe trouvait refuge au cœur des terres arides de l’Ouest américain. “J’aimerais tant que tu voies ce que je contemple chaque jour à ma fenêtre. La lune qui disparaît à l’aube dans un ciel couleur lavande, les falaise au loin, leur dégradé de jaunes, de pourpres et de roses, et le vert si singulier des cèdres broussailleux qui ponctuent le paysage” écrit Georgia O’Keeffe à son ami le peintre Arthur Dove. On peut visiter le Ghost ranch et même y séjourner toute l’année…!