18 décembre 2014

002005

007Il fait toujours gris, enfin plutôt caca d’oie et il pleut même dans ma cuisine.


Pour garder le moral, et même si ça n’est pas encore le 1er janvier,  de bonnes résolutions sont déjà prises…  Un détour par Décathlon … Et  à moi le bitume…!

paris galerie lafayette un noel monstre

7 décembre 2014

En attendant Noel...!



Il fait toujours gris à Paris, mais on ne se laisse pas abattre... Petite collation houmous et pain au sésame pour apporter un peu de soleil, en compagnie de jolies boules de Noel en verre, dénichées chez Hema à 1€ les deux...!

4 décembre 2014

Un Noel MOnstre...!



Cette année pour le bonheur des petits et des grands les Galeries Lafayette se transforment pour Noel en un vertigineux théâtre. De drôles de personnages fantasques et attachants investissent les vitrines, bousculent les étages, mettent le sapin sens dessus dessous… !

25 novembre 2014

Elle a bon dos…!

Uchiwa-for-Hay-in-Milan_dezeen_5Et tout pour me plaire  “Uchiwa”  est inspirée par les éventails traditionnels japonais…

C’est une “lounge chair” accueillante et apaisante pour une petite pause hors de l’agitation quotidienne.

Imaginée par le tandem Anglos-Indien Doshy Levien et éditée par le Danois Hay

1-Uchiwa-for-Hay-in-Milan_dezeen_1ban

16 jours pour peindre le monde en orange…!

peindre le monde en orangeJournée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes…

Cette année, la campagne du Secrétaire général « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » nous vous invite à « Oranger votre quartier » dans les rues, les magasins et les commerces près de chez vous du 25 novembre au 10 décembre. Rendez visite à vos proches voisins, aux magasins près de chez vous, aux magasins d’alimentation situés au coin de votre rue, aux salons de coiffure, aux librairies et aux bureaux de poste. Projetez des lumières orange et accrochez des drapeaux oranges dans les monuments locaux, « colorez d’orange» votre supermarché local, les écoles, les évènements sportifs, attachez des rubans oranges là où cela est permis.

22 novembre 2014

Mon réveil matin…!

rue de la lune paris002

70% acrylique / 30% laine

ACRYLIQUE LAINE VIOLA DI GRADO

Viola Di Grado, 23 ans, est née à Catane en Sicile. Elle a étudié les langues orientales à Turin. Son premier roman 70% acrylique 30% laine a obtenu le prestigieux prix Campiello Opera prima.

Camelia et sa mère vivent en Angleterre, à Leeds, lieu hostile, figé dans un éternel hiver. Depuis la mort brutale du père, les deux femmes se sont enfermées dans un mutisme absolu, ne communiquant que par un alphabet de regards. Coupées du monde, elles s'adonnent à d'étranges lubies : Camelia récupère dans les poubelles des vêtements neufs qui semblent l'œuvre d'un couturier fou, sur lesquels elle s'acharne, armée de ciseaux, pour les « croiser » avec les siens, créant ainsi d'extravagants hybrides, tandis que sa mère photographie des trous en tout genre. Un jour, Camelia fait la connaissance de Wen, un jeune Chinois qui tient une boutique de vêtements avec son frère cadet, Jimmy. Wen la persuade de recommencer ses études de chinois. Les idéogrammes qu'elle dessine et leurs clefs parviennent miraculeusement à insuffler un peu de beauté dans sa vie : Camelia retrouve ainsi l'usage des mots, le goût du sens, et l'amour. Roman coup de poing, cynique, drôle et noir, servi par une écriture neuve, incisive et poétique, qui décrit efficacement la rébellion de la narratrice et son instinct effréné de survie.

viola-di-grado1Extrait : Je pris l’habitude de sortir habillée des tenues de la poubelle… J’arborais dans les rues leur dissymétrie obscène, leurs manche sur les fesses, leurs boutons sous les aisselles. Et puis des boutons à trajectoire irrégulière qui culminaient dans un creux embarrassant du corps, sans compte les pull-over sexy taille poupon et les pantalons à trois jambes. Grace à ces vêtements, je me sentais parfaitement à l’aise. De toute façon, je n’allais qu’au supermarché ou au cimetière guillotiner les fleurs… Je saisis la robe aux manches disparates et, dans un élan de créativité sadique, en amputai une aux ciseaux. Je divisai la jupe en deux et cousis la partie découpée sur une autre robe, en biais, comme une ceinture de sécurité. Je continuai pendant des heures, avec une jouissance effrénée, à fendre les pantalons, mutiler les poches, échanger les boutons, monter de petits cols laids sur des vêtements encore plus laids. Puis la laideur se fit foudroyante, parfaite, et le contenues de la poubelle ne suffirent plus : il fallait que je greffe des morceaux de tissu découpés dans les vêtements de mon armoire…

Calvin Russell-Paul PersonneBehind the 8 Ball-(Live 2007). .avi.mp4

21 novembre 2014

003Un mois d’absence est  de nombreux  petits commerces ont vu le jour dans mon quartier… Au bout de ma rue une petite épicerie vient d’ouvrir. C’est ce que j’apprécie depuis mon installation à Paris, ne plus jamais faire mes courses dans des grands centres commerciaux, mais dans des petits commerces comme cette petite épicerie toute simple…!

004Et du côté de la rue de Rivoli, La Samaritaine derrière sa jolie palissade, continue de se faire une nouvelle beauté. “Une fresque artistique habille depuis le 20 septembre la palissade du chantier de la Samaritaine rue de Rivoli et rue de la Monnaie. Déroulée sur 80 mètres de linéaire, cette scénographie imaginée par le dessinateur Charles Berbérian replace la Samaritaine dans la vie parisienne et parmi les lieux et monuments emblématiques de la capitale. Une façon pour la Samaritaine d’offrir, en attendant la reprise des travaux, un décor plus riant au parcours des promeneurs et au cadre de vie des riverains.”

19 novembre 2014

Stop aux violences envers les femmes handicapées


L'Association "Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir” a besoin de Votre soutien solidaire.
Il  manque 500 voix encore pour gagner le concours de la fondation Kronenbourg auquel participe l’ association avec son projet ECOUTE VIOLENCE FEMMES HANDICAPEES.
Votez pour ce projet et faites voter tous vos contacts avant le 23 novembre : lien pour voter pour FDFA
Un enjeu de 15 000 euros pour l’association.
le 15/10/2014 - 1073 votes | Classement : 2/18


L’association Femmes pour le dire – Femmes pour agir ouvrira avec le soutien de la Fondation la première permanence d’écoute et d’accompagnement dédiée aux femmes handicapées victimes de violences.

Une femme sur 10 est victime de violences conjugales. Tous les 2 jours et demi, une femme décède sous les coups de son compagnon. Vous le saviez peut-être déjà. Mais savez-vous que 80 % des femmes handicapées sont victimes de violences ? Que le handicap augmente le risque de violences envers les femmes ? Que ces violences peuvent causer des handicaps permanents ?





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...