7 mars 2015

La sagesse de l’huitre…

la beaute du diable radhika JHA

La beauté du diable – Radhika JHA


"J'appartiens à un club. Vous pourriez l'appeler le club des passionnées de beauté. Mais ce n'est pas de la beauté des autres que nous sommes éprises. Nous sommes les véritables esthètes…Et même si nos maisons sont vieilles et délabrées, si les murs empestent l'usure et la décrépitude, quand nous sortons après notre toilette matinale, nous sommes jeunes, fraîches et superbes."

Cette histoire aurait tout aussi bien pu se dérouler à Paris, Londres ou Delhi; dans n'importe laquelle de ces capitales où prévaut le culte de l'apparence et du luxe, où la pétillante ivresse du shopping peut se transformer en drogue, et le paradis en enfer.

EXTRAIT : “Le problème avec les belles choses, c’est que quand on en possède une, on en veut deux, et quand on en a deux, on cherche à en avoir une troisième. Car la faim des yeux ne connait pas de limites. A la différence de la bouche à laquelle est attaché un estomac, les yeux ne sont qu’une ouverture. Derrière, il y a le placard sans fond de l’esprit.

Radhika Jha décrit à merveille l'absence de confiance en soi qui peut mener à l'addiction robotique et destructrice. Il y a, dans son écriture, une simplicité envoûtante, qui met à nu les comportements humains les plus déviants, et les plus déchirants. Télérama

Ma lecture de la semaine

7 commentaires:

  1. Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé, j'ai eu bien du mal de le lâcher avant la fin. Un livre un peu déroutant, mais qui aborde de nombreux sujets et thèmes très actuelles.

      Supprimer
    2. Merci pour ce conseil alors, je le note sur ma "pile à lire" !

      Supprimer
  2. Ca a l'air bien, bonne journée, bises.

    RépondreSupprimer
  3. " la faim des yeux n' a pas de limite " : je suis d'accord à 100000%
    quelle escalade de consommation , et on oublie le principal être généreux envers les autres ....
    je vais me laisser tenter , bises ensoleillées de tarbes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu quelques part qu'un jeune chinois avait vendu un de ses reins pour s'acheter un I-pad, c'est triste de n'avoir plus qu'une seule perspective que d'acquérir des biens de consommation. Mais je crois qu'un changement va s'amorcer. Bises

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...