20 septembre 2014

Les expériences traumatiques peuvent-elles rendre paranoïaque ?

Nom : Harold Kaputnik, Age : 31 ans
Profession : fabriquant de bas en Nylon pour cuisse de grenouille.
052049“J’ai peur de m’exprimer devant les auditoires de harengs saurs. Souvent, je parviens à peine à décliner mon nom, à dire mon âge ou à préciser quel est mon tour de tête. Si loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours affronté cette difficulté.
Ma mère m’obligeait à traiter avec courtoisie les boites de thon en conserve, et il lui est même arrivé de me flanquer une fessée après que j’eus omis d’ôter mon chapeau devant un banc de daurades. Au lycée, je me rappelle avoir été fortement traumatisé par un professeur de biologie qui m’avait contraint à tester les réflexes d’un poisson rouge. Puis, une fois admis à l’université, je n’ai pas eu de problème avant la licence, où j’ai soudain compris que je compterais toujours parmi le menu fretin.”

2 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...