7 juin 2014

La baleine…!

La BaleineLa Baleine – Ch’on Myonggwan


Il y a plusieurs baleines plus ou moins métaphoriques dans ce roman loufoque et sans limites : un mammifère marin, un éléphant malin aux conseils poétiques et avisés, un cinéma architecturalement révolutionnaire, mais aussi la solitaire Ch’unhui, enfant-monstre muette, recluse dans une obésité autistique. Pas de répit pour celle qui deviendra, à titre posthume “la reine des briques”, prise comme au piège dans sa vaine et immobile quête d’affection maternelle. Car Kumbok, la mère à d’autres chats à fouetter, extraordinaire et inépuisable bout de femme harcelée mais jamais démontée par les coup répétés d’un destin impitoyable.


Chef de file de sa génération affranchie des carcans, Ch’on Myonggwan, quarante ans et des poussières fait souffler un vent de folie et de liberté sur la littérature coréenne…

EDITION ACTE SUD


Lecture du WEEK-END

3 commentaires:

  1. Je ne me souviens pas avoir lu d'auteur coréen, et ce que tu en dis ne m'attire pas vraiment. Tu as aimé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai bien aimé. Ce livre m'a beaucoup amusé...c'est un peu loufoque et déjanté comme histoire.. Un peu dans le style de John Irving.

      Supprimer
  2. La métaphore ne doit jamais être loin, sujet on ne peut plus déroutant. Bon weekend !

    RépondreSupprimer