15 mai 2014

Romans…!

PARIS MARIE BIBLIOTHEQUE 2CAGE ESCALIER PARISESCALIER PARISEGLISE PARISPLACE PETIT PERE PARIS

20140515_134101

Panne d’ascenseur… trois étages à gravir pour arriver à la petite bibliothèque  “Charlotte Delbot” de mon arrondissement… Le soleil est au rdv et la vue est superbe…!

Quand je suis dans une bibliothèque c’est comme si je me trouvais dans une pâtisserie débordante de gourmandises et j’ai du mal à faire un choix… C’est pas grave… Je n’ai pas de TV donc le temps de lire…

Voici mon choix, les titres et premières phrases…!

- Génération A de Douglas Coupland : “Comment peut-on vivre sans songer à toutes les histoires qui nous servent à arranger cet endroit qu’on appelle le monde ?

- Je ferai de toi un homme heureux  de Anne B. Ragde: C’était pour rendre service, rien d’autre. Elle aimait laver, se sentir utile. Ah, mélanger le savon à l’eau, voir l’écume bouillonner dans le seau en plastique !

- Usage communal du corps féminin de Julie Donard : “Marie Marion avait toujours été un peu gourde. Il faut entendre non pas depuis sa naissance, mais depuis ses premiers pas qu’elle avait faits vers l’âge de vingt mois car Marie Marion, en plus d’être gourde, était aussi remarquablement lente. Et Marie Marion le savait.

- La tête de l’emploi de David Foenkinos : Un jour mes parents ont eu l’étrange idée de faire un enfant : moi. Je ne suis pas certain de saisir leur motivation.

- L’été des lucioles de Gilles Paris : J’ai deux mamans et un papa qui ne veut pas grandir.

- Un hasard nécessaire  de Martin Mosebach : Si j’avais trouvé bien vite un appartement, c’est parce que j’avais accepté le premier venu. C’est le premier appartement que je visitais, et je sautai sur l’occasion, même s’il était au-dessus de mes moyens. Je fus séduit par la lumière de la pièce qui donnait sur la rue… L’arbre avait rattrapé les immeubles à trois étages…du petit balcon de ma chambre, il me donnait l’illusion de pouvoir touchez ses feuilles ouverte comme un éventail vert tendre.

- L’histoire la plus incroyable de votre vie de Chitra Banerjee Divakaruni : Uma Sinha regarda une écaille de plâtre tomber lentement du plafond, en une danse paresseuse, jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans le feuillage d’un vert presque irréel de la plante qui occupait le coin de la pièce.

10 commentaires:

  1. Le David Foenkinos me tente .
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de le terminer, c'est extra.. je te le conseille vivement..!
      Bises

      Supprimer
  2. Géniale ta bibliothèque ! Il y a des livres récents c'est super pas comme chez moi :-(
    J'ai lu quelques livres d'Anne B. Ragde et j'ai beaucoup aimé, ce titre me tente bien !
    Ces escaliers sont magnifiques... et cette "maison bleue" c'est quoi ? (Je suis une curieuse).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La maison bleue est un bâtiment classé qui fait face a7 la petite basilique notre dame des victoires. Aujourd'hui c est un coiffeur qui occupe les lieux.
      bonne journée, bises

      Supprimer
    2. Superbe comme devanture pour un coiffeur ! Il va falloir que je passe par là un jour pour y jeter un oeil !

      Supprimer
  3. Bonne lecture, ce matin beau temps mais c'est déja fini, bonne journée, bisous. ehaa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J ai lu Foenkinos, j ai beaucoup aimé. On en reparle au tél.
      Bises. Paris du soleil et un petit 12 ° ce matin

      Supprimer
  4. une place super belle et préservée, un escalier qui me fait tourner la tête et une magnifique liste de lectures : mille merci à toi, il fait beau ; yesssssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, le soleil est là... et cela fait du bien. Le deuxième arrondissement est un peu fermé sur lui même et donc calme et ne c'est pas trop fait esquinté par Hausmann...et il fait bon y vivre... Bises

      Supprimer
  5. J'ai adoré l'ironie et le style dans "Usage communal du corps féminin". Pas lu les autres.
    Romain

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...