22 mars 2014

Détour par l'Argentine...!

Le pitch : Jana est mapuche, fille d’un peuple sur lequel on a tiré à vue dans la pampa argentine. Rubén Caldéron, un des rares “subversifs” à être sorti vivant des geôles clandestines de l’Ecole de Mécanique de la Marine. Détective pour le compte des Mères de la place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants de disparus adoptés lors de la dictature de Videla, et leurs bourreaux… Rien à priori, ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare…

Extrait : Avec Hector el Pelado Parise, ils formaient une patota, une bande de copains chahuteurs comme on disait communément. Ensemble, ils avaient enlevé des Rouges dans les rues ou à leur domicile, fait sauter la tête d’un tas de juifs, d’intellos, d’ouvriers syndiqués, de moricauds, parfois en pleine rue, ils avaient arraché des aveux à la pince, à la picana, ils avaient bu du champagne dans les coupes des gens qui se tortillaient au milieu des débris de leurs maisons, porté des toasts aux anniversaires des collègues, soutenu des inepties et encore tant de choses à demi oubliées qu’ils vivaient comme le souvenir d’une jeunesse tumultueuse…


J’ai  découvert  Caryl Ferey grâce à MHF,  tout d’abord en lisant Haka et Utu que je vous conseille si vous aimez les polards très noirs…! J’ai terminé Mapuche hier soir, roman qui nous emmène  en Argentine, cela tombe bien puisque celle-ci est l’invitée d’honneur du  Salon du Livre. Un triller brillant que j’ai beaucoup aimé. Caryl Férey comme dans chacun de ses livres réalise un travail très documenté, qui une fois terminé nous fait prendre conscience que c’est  vraiment une chance (à préserver) de vivre en démocratie…
Zoom:
Elsa Massa et son foulard blanc, son "arme" de protestation... Au Musée de la Mémoire, Ville de Rosario, Novembre 2013 : «  Quand je marche autour de la Place de Mai je pense à ces 30 000 jeunes qui ont disparus injustement. Ils rêvaient de changer la société et on les a éliminés pour cela » dit Elsa Massa, une mère de la place de Mai dont le fils a disparu en 1977 pendant la dictature en Argentine. (source TV5 monde)

MAPUCHE -  CARYL FEREY...


Photo de Couverture du livre Mapuche : l’excellent Raymond DEPARDON, présent au salon du livre : dimanche 23 de 16h à 17h (C96)

7 commentaires:

  1. J'allais te dire que j'avais beaucoup aimé ce livre et puis je lis mon nom dans ton article !!!! ;)
    J'aime beaucoup cet auteur et je crois que Mapuche est mon préféré...
    Tu peux lire Zulu aussi ;)
    Bon week end et merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zulu est dans ma liste, j'ai hâte de le lire... mais je vais lire quelques petits livres un peu plus légers entre temps...! bon quoi que je viens de démarrer un livre sur la guerre en Afghanistan...! en tout cas merci pour cette belle découverte...!
      Bon WE

      Supprimer
  2. ah vous me donnez envie de le découvrir les filles... merci Eiline pour ce partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment très bien... J'ai beaucoup aimé Haka et Mapuche, un peu moins Utu...!

      Supprimer
  3. Un de mes auteurs préférés. Tu as raison Eiline, ces polars sont noirs, très noirs, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait un peu des cauchemars avec Mapuche... mais tu as raison c'est vraiment très bien...!

      Supprimer
  4. Je l'ai dans ma PAL (Pile à Lire), et je retarde constamment sa lecture...Maintenant, je suis décidée, ce sera ma prochaine lecture...Bonne journée

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...