30 décembre 2013

Revu de détails...





Mon Coup de coeur pour Raoul Dufy, lors de ma petite visite au MAM...!

En 1926, en regardant une petite fille qui court sur le quai de Honfleur, Raoul Dufy comprend que l’esprit enregistre plus vite la couleur que le contour. Il va alors dissocier les couleurs et le dessin. Il ajoute à son dessin de larges bandes de couleurs (généralement trois) horizontales ou verticales, ou bien à de larges taches colorées.
MAM - Paris


La joie de vivre et de dévoiler la vie soutient chaque tableau, chaque gouache, chaque dessin.



Raoul Dufy promène un regard émerveillé sur le monde et nous invite à une fête qui n’a rien de superficiel et de mondain. 
« Si je pouvais exprimer toute la joie qui est en moi ! » disait-il. 
Il y est largement parvenu, et peu d’œuvres sont une telle invitation à cheminer vers un horizon de bonheur.




4 commentaires:

  1. C'est de ma chambre d'hôtel que je découvre ta Musique et tes Couleurs. Merci pour cette belle fin d'année!
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es arrivée à "bon port", tant mieux... bonne soirée... et belle fin d'année à toi aussi... bizz

      Supprimer
  2. Toujours de belles choses à découvrir "chez toi"!
    Merci pour ce voyage
    bonne soirée
    xxx

    RépondreSupprimer
  3. J'aime Raoul Dufy ses couleurs merci de nous apprendre sur ce peintre. Bonne journée à toi, bises. ehaa

    RépondreSupprimer