29 novembre 2012

"No gluten attitude"

La "no gluten attitude" fait de plus en plus d'adeptes qui ont décidé de manger sans gluten. S'agit-il d'une nouvelle mode ou même d'un nouveau snobisme alimentaire ? Cette question est au centre du Nutri-Débat, un colloque qui se tient à Paris cette semaine et qui est consacré aux nouveaux paradoxes alimentaires.


Le gluten est une protéine présente dans la plupart des céréales : le blé, le seigle, l'orge, l'avoine et quelques autres encore. Donc adopter la "no gluten attitude", c'est dire adieu aux pains, aux pâtes, aux pizzas, à tous les produits de boulangerie, mais aussi aux sauces et aux plats préparés, car le gluten est utilisé pour donner du liant et du moelleux.

Un régime déguisé ?
En enlevant de l'alimentation le pain, les pâtes, la semoule et les pâtisserie  vous vous retrouvez avec un régime avec de la viande, du poisson et des légumes qui fait forcément maigrir. (source :l France info)... 

"Les professionnelles de santé semblent très septique vis à vis de cet engouement. Pour ma part adepte du "No Gluten" depuis le mois de mars...cela m'a permis de perdre 13 kg en 4 mois, cela valait le coup... non ?" Eiline

26 novembre 2012

Coup de coeur...!



Design Susan Elo

Petit détour par "Le laboratoire" du BHV... un petit coup de coeur pour les lampes de Susan Elo, designer Finlandaise. Susan est connue pour ses idées innovantes, un registre de formes simples et une prise en compte de l'écologie.
"J'aime les choses ordinaires", voilà comment ces lampes sont nées... Une série d'objets discrets pour laquelle j'ai utilisé le bois de tremble". Susan Elo

Sourire en grand format...!


Première exposition majeure de l'artiste en Europe, jusqu'au 17 mars 2013
La Fondation Cartier pour l’art contemporain présente la première grande exposition européenne consacrée à Yue Minjun. L'occasion  de découvrir le travail de cet artiste chinois. Revisitant les codes du grotesque par une iconographie haute en couleur et hantée de personnages au rire énigmatique, son œuvre porte un regard ironique et désabusé sur le contexte social de la Chine contemporaine et sur la condition humaine dans le monde moderne. À travers près de 40 tableaux issus de collections du monde entier, ainsi qu’une multitude de dessins encore jamais montrés au grand public, l’exposition dévoile l’esthétique singulière et complexe d’une œuvre qui se dérobe à toute interprétation. Fondation Cartier

24 novembre 2012

Il y a quoi dans ma salle de bain...

 L' HUILE ESSENTIELLE DE PETIT GRAIN...!

Pour un  bain détente : 5 gouttes dans une cuillerée à soupe d'huile végétale, ou dans trois cuillerées à soupe de poudre de lait, à mélanger à l'eau du bain.

Le Petit Grain est l'huile essentielle des personnes stressées. Elle est obtenue non pas à partir des fleurs, qui donne le Néroli, mais à partir des feuilles. Son odeur, très agréabledétend immédiatement le corps et l'esprit.
D'autres salles de bains chez Virginie

Raison pour lesquelles je me suis isolé dans une cabane...

Crédit  photo : Ehaa - cabane dans le jardin familial
..."Je voulais du silence
Trop de courrier en retard et trop de gens à voir
J'étais jaloux de Robinson.

C'est mieux chauffé que chez moi, à Paris.. 
Par lassitude d'avoir à faire les courses
Par détestation du téléphone
et du bruit des moteurs"...



&

Plusieurs jours à supporter des travaux de voirie, jours et nuits...! 
Une fête chez mes voisins jusqu'à 2h ce matin.... 
Parfois, C'est vraiment trop...!
Et je me verrais donc bien comme Sylvain Tesson, au fond d'une cabane...!



22 novembre 2012

Promenons nous dans les bois...!


Je suis née dans les montagnes du Jura, et donc parfois les balades en forets me manquent...! Pour compenser ce manque,  je viens de terminer ce livre. Très drôle...!
"Rentré aux États-Unis au milieu des années 1990 après avoir longtemps vécu en Angleterre, le désopilant Bill Bryson nous avait raconté les péripéties de son quotidien dans American Rigolos (Payot, 2001). Outre observer la faune de ses concitoyens, il a voulu redécouvrir aussi son pays par un retour à la nature. Alors il s’est courageusement attaqué à l’Appalachian Trail, un sentier qui serpente à travers les montagnes sur 3 500 kilomètres, du Maine à la Géorgie.Pour compagnon dans des paysages autrement plus tourmentés que son Iowa natal, Bill s’est choisi son vieux copain d’école, Stephen Katz. Le problème, c’est que Katz n’aime rien tant que regarder la série X-Files dans les motels.. La littérature de voyage à la Bryson a pour immense avantage de ne pas endormir le lecteur en chemin. « Jamais un bouquin ne m’a fait autant rire ! » s’est exclamé Robert Redford après en avoir acquis les droits cinématographiques pour devenir Bill.... (Robert exagère un peu... et aujourd'hui j'ai rencontré des ours, mais ce n'étais pas en foret)...
La librairie de voyage


21 novembre 2012

Luxe à tous les étages...!


Vous l'attendiez avec impatience... ?
Voici la version 2012 du sapin de Noel des Galeries Lafayette Hausmann...!

Et si votre chat ou votre souris blanche est fan de design, ne cherchez plus... Frédéric Stouls et Marc Ange, le duo de Chimère vient de créer la première maison d'édition de mobilier contemporain pour animaux...!
On y trouve pour sublimer votre appartement et pour le grand plaisir de vos animaux à plumes ou à poils : niche, cage à oiseau ou à rongeur, canapé pour chat... Et comme le joli canapé gris pour chat, que je trouve vraiment très joli, vaut la modique somme de 1990€, je vous conseille de proposer à votre félin préféré une petite manucure...! Histoire de pas le retrouver complètement en charpie au bout de quelques jours... Au rayon cadeaux du Printemps Hausmann...!

18 novembre 2012

Envie d'Islande...!

Crédit photos
crédit photo
L'Islande est un pays que j'aimerais beaucoup découvrir pour ses superbes paysages et sa culture. Pour piquer ma curiosité,  j'ai été invité par Visit Icelandl'Office du tourisme d'Island à un atelier tricot dans une ambiance très conviviale autour d'une tasse de thé à L'OisiveThé.




Et en attendant de partir un jour  pour l'Islande, j'ai démarré la réalisation d'un gilet avec la laine Léttlopi, couleur orge, achetée  chez TriScote, le site de Christine notre formatrice du jour... J'ai hâte de l'avoir terminer, car contre le froid et l'humidité cela me semble parfait...! 


En me baladant sur le web, j'ai découvert, le site d'Hélène Magnusson qui propose de découvrir l'Islande en tricotant... On peut même pour changer un peu, projeter de passer le nouvel an, les aiguilles à la main au coeur de l'Island. 
Ça donne envie... Non ?

16 novembre 2012

Jour de tournage...!



C'était jour de tournage aujourd'hui chez moi... On pourra  me voir, ainsi que mes créations dans une émission de décoration diffusée prochainement sur  Maison+, la chaîne déco du groupe Canal+. Une nouvelle expérience pour moi, dans la bonne humeur, grâce à une jeune équipe de tournage très sympa. Je ne connais pas les dates de diffusion, mais l'info sera en ligne sur mon blog, ainsi que la vidéo après sa diffusion à l'antenne. 

13 novembre 2012

Au jardin...!


Dans le plâtre, le bois brut ou peint, le bronze, le maillechort, ses architectures offrent leurs façades accidentées, leurs vides qu'on ne pénètre pas. Se ressourçant à la nostalgie de la mère, de l'enfance, de la maison natale, Etienne-Martin parle a chacun du plus profond de soi. 


9 novembre 2012

Gains


Le match de la rentrée littéraire 2012...!
Philosophe visionnaire, brillant physicien, Richard Powers (né en 1957) s'interroge, de livre en livre, sur l'état du monde et sur son influence sur l'individu. il nous plonge avec Gains, à l'origine de l'économie libérale, à travers l'histoire d'une entreprise de savon et de son irrésistible montée en puissancePublié en 1998 aux Etats-Unis,  ce livre reste une peinture très réaliste de la société de consommation, de sa genèse et de ses dangers. Des dangers  dont finalement nous sommes tous plus ou moins des complices...

Extrait : 
La couche externe est recouverte de papier bulle et imprégnée par extrusion thermoplastique d’une enveloppe invisible de polyéthylène. Pour ce faire, la résine conçue est poussée sous haute pression à travers le cylindre de l’extrudeuse. La filière amène la résine à température et au degré de viscosité voulu et donne à la sortie un film dont on peut contrôler l’épaisseur au dixième de millimètre. Le film encore chaud vient adhérer si parfaitement au papier qui défile sur l’enrouleuse que papier et plastique se soudent l’un  l’autre pour donner un troisième matériau... Tout ce travail uniquement pour un emballage destiné à être jeté. La tente individuelle qui abrite le produit vaut à elle seule d’être exposé sur un rayon. Ce conditionnement high-tech protège un appareil photo emballé sous vide. Une pochette hermétique prolongeant la durée de vie du produit, comme s’il s’agissait d’un fruit à maturation lente... Laissez-nous vous présenter l’appareil en pochette, le seul, le vrai produit multinational : arbre du sud-est, paille et déchet de la scierie du Canada, adhésifs synthétique de Corée, bauxite d’Australie, de la Jamaïque de la Guinée, pétrole du Golfe, du Mexique ou de la Mer du Nord, transformé en plastique en Chine, nickel et titane d’Afrique du Sud, les éléments du flash viennent de Malaisie, les composants électroniques de Singapour, le design est New-Yorkais…

L’appareil est oublié dans un tiroir à coté du lit d’hôpital. Les images qu’il renferme ont étés aussi commencée au grand soleil, une fille qui plante des graines dans un jardin, une femme qui souffle les bougies d’un gâteau d’anniversaire l’aiguille dans son bras à peine visible sous la manche de sa robe de chambre. 
Une femme de service le met à la poubelle : le prochain occupant ne saurait tarder à arriver…  

Ma note : 15/20
Gains, de Richard Powers




7 novembre 2012

Une œuvre « réversible »...!

Crédit Photo @123 Paris
Redonner un style plus contemporain à un immeuble en béton brut des années 1960 qui a mal vieilli par la grâce d’un coup de pinceau, voilà, présenté à grands traits, le pari réussi du conseil de quartier du Sentier (IIe). Cet immeuble de bureaux sans grâce, qui tranche au milieu des hôtels particuliers du quartier, est situé à l’angle des rues des Jeûneurs, Saint-Fiacre et du Sentier (IIe). 

« En 2007, nous avons décidé d’utiliser notre budget de 50 000€ à l’installation d’une œuvre d’art dans un quartier dépourvu de musée tout en rappelant l’identité de ce secteur, à savoir le textile », explique Karine Gillard-Chevalet, coprésidente du conseil de quartier du Sentier. Parmi les quatre artistes ayant participé au concours, le comité d’art dans la ville, qui siège à l’Hôtel de Ville, a choisi en 2009 le projet de la plasticienne Claire Maugeais...[Le Parisien] 


Une œuvre « réversible », installée pour cinq ans...!!!



Crédits photo : REUTERS/Yuriko Nakao

6 novembre 2012