26 juin 2012

Derrière la porte...!


Lorsqu'un commissaire-priseur pénètre en juin 2010, dans un appartement parisien inoccupé depuis près de 70 ans, pour faire un inventaire, il pense pénétrer dans le château de la Belle au bois dormant, où le temps s'est figé en 1900.
Dans ce décor recouvert d'une épaisse couche de poussière, il va découvrir à défaut d'une belle endormie, un trésor : une toile magnifique du peintre italien Giovanni Boldini, très en vogue au 19ème siècle. 
"Il y avait une odeur de vieille poussière, on adore ça", a raconté à l'AFP Me Olivier Choppin-Janvry, qui a fait la découverte. Dans cet appartement de 140 mètres carrés, aux plafonds à caissons, avec une cuisine encore équipée d'une immense cuisinière à bois surmontée de sa hotte et d'un évier en pierre, rien n'avait changé depuis des lustres. La dernière habitante de l'appartement, petite fille du modèle de Boldini, était partie vivre dans le sud de la France, avant la deuxième guerre mondiale et avait fermé l'appartement, situé dans un immeuble sur cour, non loin de l'Eglise de la Trinité à Paris, pour ne plus jamais y revenir...!
[Le tableau de Giovanni Boldini (1842-1931) était accroché dans le salon et représente une superbe femme, Marthe de Florian, nimbée dans une robe du soir en mousseline rose pâle, adjugée pour un prix record mondial de 2,1 millions d'euros.]

6 commentaires:

  1. Cette dame n'aimait pas l'argent, c'est très beau, bises.

    RépondreSupprimer
  2. Je souhaiterai faire une belle découverte comme celle ci en poussant la porte d'un appartement parisien oublié !
    belle journée
    véronique

    RépondreSupprimer
  3. Un intérieur dans lequel on aimerait se perdre pour quelques heures !

    RépondreSupprimer
  4. magnifique merci pour ce joli partage et belle journée...nath

    RépondreSupprimer
  5. Superbe, quelle chance a eu cet homme de pousser cette porte!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...